Medicamentsen-ligne vous propose les traitements dont vous avez besoin afin de prendre soin de votre santé sexuelle. Avec plus de 7 ans d'expérience et plus de 80.000 clients francophones, nous étions la première clinique fournissant du acheter levitra original en France à vente en ligne et le premier vendeur en ligne de Cialis dans le monde. Pourquoi prendre des risques si vous pouvez être sûr avec Medicamentsen-ligne - Le service auquel vous pouvez faire confiance.

Microsoft word - pressemitteilung_13 03 07_swisstriathlon_magalidimarco_f.doc



Communiqé de Presse


Swiss Triathlon fait recours auprès de l’Agence Française de Lutte contre
le Dopage (AFLD) contre sa sanction à l’encontre de Magali Di Marco
A l’occasion des Championnats d’Europe de triathlon qui ont eu lieu le 25 juin 2006 à Autun en France, les contrôles effectués sur la triathlète de pointe Magali Di Marco Messmer ont détecté une valeur relativement élevée de Salbutamol. Cette valeur a été jugée positive par l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), en charge d’effectuer les tests, alors que la valeur mesurée pour Magali Di Marco Messmer se trouve nettement en dessous des normes fixées par l’Agence Mondiale Anti-Dopage et qui sont également appliquées en Suisse. Magali Di Marco Messmer souffre d’une des formes d’asthmes causés par l’effort et utilise par conséquent un spray antiasthmatique. Elle est en possession d’une Autorisation d’Usage à des fins Thérapeutiques (AUT). Le 9 novembre 2006, l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) a pris la décision suivante: "Il est prononcé à l' encontre de Mme Magali DI MARCO MESSMER une sanction de l’interdiction de participer pendant trois mois aux compétitions et manifestations sportives organisées ou autorisées par la Fédération Françaises de triathlon". Avec la prise de position et l’appui d’un membre du corps médical, Swiss Triathlon a introduit un recours à l’encontre de cette décision. Bien que ce cas soit encore en suspens et que la sanction n’ait pas encore force de loi, le cas a déjà été communiqué en France. En tant que fédération responsable et en particulier dans le contexte de la protection individuelle de Magali Di Marco Messmer, nous ne pouvons en aucun cas accepter cette Pour plus d’informations et en cas de questions, veuillez vous adresser à: Gaby Madlener, Chef Sport d’Elite Swiss Triathlon La réaction de l’athlète
Magali Di Marco Messmer est effarée par une décision de l’Association Francaise de
Lutte contre le Dopage (AFLD) à son encontre !
3 mois de suspension sur sol français pour usage d’un médicament contre l’asthme
qu’elle est autorisée officiellement à utiliser !
Suite à un contrôle anti-dopage effectué au terme des derniers Championnats d’Europe de Triathlon à
Autun (F) en Juillet dernier, Magali Di Marco Messmer vient de se faire sanctionner par l’AFLD de 3 mois de
suspension pour les courses sur sol français pour l’usage d’un médicament contre l’asthme qu’elle utilise
depuis 9 ans pour se soigner et pour lequel elle a une autorisation thérapeutique de Swiss Olympic !
Les taux retrouvés dans ses urines sont 25% inférieurs aux limites admises par la WADA (Association
mondiale de lutte contre le dopage) et pourtant l’AFLD les déclarent arbitrairement trop élevées et
sanctionne l’athlète en janvier 2007.
Evidemment, Magali Di Marco Messmer est scandalisée par le caractère arbitraire de cette sanction. Elle
souligne le manque de solidité des arguments avancés par l’AFLD pour justifier leur décision.
« L’AFLD se base sur une comparaison entre les taux retrouvés dans mes urines lors d’une course
antérieure dans le cadre d’une épreuve sprint Grand Prix Français, et ceux retrouvés après les
Championnats d’Europe » souligne Magali. « Au terme d’un raisonnement difficile à comprendre, les
représentants de l’AFLD concluent que, étant donné les taux comparativement plus élevés du 2ème
contrôle, j’aurais utilisé mon médicament de manière excessive …( ?) »
« Mais les 2 situations sont incomparables. Les conditions aux CE à Autun étaient dantesques. Lors de la
course individuelle, de nombreuses athlètes ont terminé la course dans un état de déshydratation avancée.
Une fois la ligne d’arrivée franchie (en 16ème position à près de 7’ de la gagnante faut-il le rappeler ?) le
médecin de la fédération suisse a constaté mon état avancé de déshydratation et d’insuffisance
respiratoire. Le contrôle a eu lieu le lendemain au terme d’une deuxième course difficile en 2 jours. De
plus, les contrôles n’ont pas eu lieu dans les mêmes délais après la course. Il est tout à fait normal que les
taux retrouvés dans les deux situations soient différents ! »
Dans le recours adressé à l’AFLD, le médecin de la fédération suisse, Patrick Noak, a également transmis
une étude montrant que les taux de salbutamol retrouvés dans les urines d’un athlète peuvent varier
énormément en fonction du délai par rapport à la dernière prise et de l’état de déshydratation du coureur.
Faut-t-il le rappeler, l’athlète suisse a été contrôlée 17 fois en 2006 et elle a toujours encouragé les efforts
de lutte contre le dopage et leur uniformisation au niveau international, notamment au niveau des
contrôles réellement inopinés. En sanctionnant de manière arbitraire une athlète, malgré une autorisation
thérapeutique et des observations conformes aux règlements internationaux, les autorités françaises ne
font elles pas fausse route dans le cadre de leur lutte intensive contre le dopage, alors que les réels
tricheurs restent peut-être intouchables ?
« Je suis contente de me sentir soutenue par nos instances dirigeantes dans cette situation hallucinante »,
déclare l’athlète. « Je suis très ébranlée par cette affaire et l’effet qu’elle a sur ma réputation et mon
image. La médisance fait très vite son travail et les faux-bruits circulent ».
Si, suite à la procédure de recours engagée par Swiss Triathlon, l’AFLD ne reconnaît pas le caractère inique
de leur décision, MDMM se dit prête à porter le dossier plus haut et à engager les procédures
juridiques
qui s’imposeront pour réparer les torts qu’elle aura subi.
Pour plus d’informations et en cas de questions, veuillez vous adresser à Magali Di Marco Messmer / +41 79 285 16 53

Source: http://www.swisstriathlon.ch/fr/PortalData/1/Resources/documents/medien/2007/Pressemitteilung_13_03_07_SwissTriathlon_MagaliDiMarco_f.pdf

Cns drugs 2007; 21 (11): 901-909

This material is the copyright of the original publisher. Unauthorised copying and distribution is prohibited. 2007, Vol. 21, No. 11 (pp. 901-909)ISSN: 1172-7047Therapy In PracticeLong-Term and Preventative Treatment for SAD Terms and Conditions for Use of PDF The provision of PDFs for authors' personal use is subject to the following Terms & Conditions:The PDF provided is protecte

Microsoft word - andrews.doc

Pfizer’s Viagra Patent and the Promise of On July 7, 2004, Pfizer Inc. announced that the Chinese State Intellectual Property Organization (SIPO) Patent Reexamination Board had overturned Pfizer’s patent for sildenafil citrate, the main ingredient in the popular erectile dysfunction drug Viagra.1 The response from Pfizer and from other international or multinational pharmaceutical companies

Copyright © 2010-2014 Pharmacy Pills Pdf